Contenu

COVID-19 : les activités apicoles restent autorisées

L’intervention de l’apiculteur est essentielle au maintien du cheptel apicole, à la pérennité des exploitations et au maintien du service de pollinisation.

Certaines activités apicoles sont dépendantes de la saison et ne peuvent être décalées dans le temps sans menacer les colonies, leur état sanitaire et les récoltes (visites régulières aux ruchers dont des visites sanitaires, gestion des essaimages, transhumances, récolte des produits de la ruche, élevage de reines/constitution de colonies d’abeilles, nourrissage en cas de famine…).

Ces contraintes concernent les apiculteurs de loisir, pluriactifs et professionnels.

Le travail apicole est souvent solitaire. Certains travaux peuvent être réalisés en équipe restreinte, en particulier dans les exploitations les plus importantes.

La plupart des activités apicoles non collectives sont donc autorisées.

Pour en savoir plus, consultez l’instruction technique en date du 20 mars 2020 : 2020-199_final (format pdf - 120 ko - 27/03/2020)

Dans tous les cas, toute personne se déplaçant doit se munir :

  • de l’attestation de déplacement dérogatoire : attestation-deplacement-fr (format pdf - 118.7 ko - 27/03/2020)
  • de l’attestation de déclaration de ruches complète (avec la mention des emplacements des ruchers) ;
  • de l’instruction technique de la DGAL : 2020-199_final (format pdf - 120 ko - 27/03/2020)