Contenu

Canne à sucre

Fourniture obligatoire de RIB papiers à la DAAF de Guadeloupe par les planteurs de canne

Conformément à la décision technique ODEADOM du 25 septembre 2019, l’Aide annuelle POSEI à la Tonne de Canne Livrée (anciennement aide au transport) ne sera plus reversée à compter de la campagne 2020 par l’intermédiaire des Sociétés d’Intérêt Collectif Agricole (SICA) cannières.

L’ODEADOM la paiera directement à l’exploitant qui devra donc disposer obligatoirement d’un compte bancaire ou postal en propre.

La DAAF invite les planteurs de canne à lui faire parvenir le plus rapidement possible, un Relevé d’Identité Bancaire papier récent et obtenu auprès de leur banque.

 
Aide à la Garantie au Prix de l’année 2019 : les planteurs de canne doivent régulariser leur situation administrative avant le 30 septembre
La DAAF Guadeloupe invite les planteurs de canne à régulariser leur situation administrative, seuls ou accompagnés par leur SICA cannière, avant le 30 septembre 2019 dernier délai, pour percevoir les 25 % restant de l’AGP et de l’aide à l’entretien 2019 non versés.
 
Guichet Unique dans la filière canne
Afin d’aider les planteurs de canne à se régulariser pour la campagne sucrière 2020 et qu’ils puissent toucher 100 % de leur AGP, l’interprofession IGUACANNE a mis en place dans chaque SICA cannière, un Guichet Unique constitué d’un animateur qui accompagne depuis le mois d’août les agriculteurs dans les différentes démarches administratives.
 
Annick Girardin et Didier Guillaume confirment le maintien des aides nationales aux filières canne-sucre dans les départements d’outre-mer

Annick Girardin et Didier Guillaume confirment le maintien, pour la durée des conventions canne signées en Guadeloupe et à La Réunion, des aides nationales aux filières canne-sucre dans les départements d’outre-mer.

Cette annonce fait suite aux différentes interpellations des socioprofessionnels, des élus et des parlementaires des territoires concernés.

La situation difficile que connait le secteur est liée à une forte baisse des cours du sucre induit notamment par la fin des quotas sucriers. Cette difficulté a été anticipée pour la filière sucrière d’outre-mer. Ainsi, une aide à l’adaptation de 38 M€ par an a été mise en place en 2017 pour une durée de 3 ans avec l’accord de la Commission européenne.

 
Signature d’un avenant à la convention canne
Le préfet et les responsables de l’interprofession canne-sucre Iguacanne viennent de signer un avenant à la convention canne pour permettre aux planteurs d’accéder cette année à une partie des aides que l’État accorde à la filière.
 
Le désherbage mécanique en canne à sucre
Afin de pouvoir développer la petite mécanisation au niveau des parcelles de cannes et de lutter contre les enherbements, le Centre Technique de la Canne et du Sucre (CTCS) en collaboration avec les techniciens des SICA cannière ont réalisé une vidéo traitant de ce sujet.
 
Canne à sucre : paiement des quatorzaines de l’Aide à la Garantie de Prix (MAJ du 27/06/2018)
Pour répondre à la demande des professionnels de la filière canne à sucre, la DAAF de Guadeloupe publiera régulièrement les informations relatives au paiement des quatorzaines de l’Aide à la Garantie de Prix pour les deux sucreries (Gardel et SRMG) et ce pendant toute la durée de la campagne.
 
Présentation et actualité de la filière Canne - Sucre - Rhum en Guadeloupe

La surface agricole plantée en canne à sucre représente plus de 13 000 ha. Avec une production de canne de 680 000 tonnes/an, une production de sucre de 60 000 tonnes/an et plus de 80 000 Hl d’alcool pur de rhum produits chaque année, on mesure toute l’importance de la filière canne, sucre et rhum qui emploie plus de 10 000 personnes en Guadeloupe.

La DAAF de Guadeloupe vous propose donc une présentation de cette filière avec :
- les chiffres clés
- l’organisation professionnelle
- les dispositifs de soutiens de l’UE et de l’Etat
- les actualités de la filière
- le schéma d’organisation
- les principales statistiques

 
Planteurs et surfaces cannières
Graphique Planteurs et surfaces cannières
 
Campagne sucrière 2017 : paiement des cannes considérées comme non saines, loyales et marchandes.
Dans le cadre de la récente mobilisation des planteurs concernés par la livraison de cannes non payées, car considérées comme non saines, loyales et marchandes, un comité de liaison de l’IGUACANNE s’est tenu le 28 juillet 2017 au siège du comité technique de la canne et du sucre (CTCS) aux Abymes, en présence des usiniers (GARDEL et SRMG), des représentants des planteurs et des services de l’État.
 
Production de sucre en outre-Mer : une enveloppe de 38 millions d’euros pour soutenir la filière ultra-marine
Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, et Ericka BAREIGTS, ministre des Outre-mer, se félicitent de l’accord de la Commission européenne pour le versement par la France d’une aide annuelle de 38 millions d’euros à la filière sucrière ultra-marine. Cette aide complète les fonds européens du programme POSEI dédiés à la production de sucre (Programme d’options spécifiques à l’éloignement et l’insularité) qui s’élèvent à 75 millions d’euros par an, ainsi que les fonds nationaux de 90 millions d’euros par an.
 
Drone à Marie Galante : filière canne - sucre - rhum (vidéo)

La filière canne, sucre, rhum joue un rôle important dans l’économie agricole de la Guadeloupe avec plus de 10 000 emplois. A Marie Galante, on compte 1 700 exploitations qui se consacrent à la culture de la canne.

La production de sucre est assurée par la SRMG (Sucrerie Rhumerie Marie Galante) basée à Grand-Bourg. La production de rhum de qualité est assurée par trois distilleries : Bellevue, Bielle et Labat.

 
Signature de la convention canne

Le préfet de la Guadeloupe, Jacques Billant, et l’interprofession guadeloupéenne pour la canne à sucre (IGUACANNE) ont signé vendredi 22 janvier 2016 la nouvelle convention canne 2016-2022.

Elle succède à la précédente convention, expirée fin septembre 2015, pour garantir la pérennité de la filière canne-sucre dans les années à venir.

Elle précise pour cela les conditions d’octroi des aides nationales aux producteurs de canne à sucre et aux sociétés sucrières de la Guadeloupe et les engagements en contrepartie de chaque partenaire.