Contenu

Ne ramenez pas la rage parmi vos souvenirs de vacances

La France, bien que pays indemne de rage canine autochtone depuis 2001, est régulièrement confrontée à des cas de rage liés à des importations illégales d’animaux de compagnie en provenance de pays où la rage reste endémique .

La Guadeloupe n’est pas à l’abri de telles importations illégales, notamment en provenance de Cuba, Haïti, la République dominicaine, Porto Rico et les pays d’Amérique centrale.

En effet, la rage, maladie transmissible à l’homme et qui peut être mortelle si elle n’est pas traitée à temps, reste présente dans de nombreux pays. Elle tue une personne toutes des dix minutes dans le monde.
Il convient de souligner l’efficacité du traitement préventif post exposition de la rage humaine, s’il est administré avant l’apparition des symptômes.

La rage est une maladie virale transmise accidentellement de l’animal (principalement les chiens, les chats et les chauve-souris) à l’homme, par morsure, griffure ou simple léchage sur une peau lésée (plaie, égratignure).
Elle est transmise pendant toute la période d’excrétion du virus chez l’animal, soit environ 15 jours avant l’apparition des signes de la maladie.

Pour protéger notre santé et celle de nos animaux de compagnie, il est indispensable de respecter certaines précautions lors de séjour dans les pays non indemnes de rage ainsi que les prescriptions en matière d’identification et de vaccination antirabique des carnivores domestiques.

Recommandations générales, applicables en tout lieu et en tout temps

  • Tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure.
    L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;
  • En cas de morsure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;
  • Restez à distance des animaux sauvages, même s’ils ont l’air en bonne santé .En aucun cas, il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.
  • Apprenez à vos enfants à ne pas toucher les animaux sauvages, ni caresser les animaux qu’ils ne connaissent pas ;
  • Ne laissez pas errer vos animaux de compagnie.

Conditions d’importation des chiens et des chats et des furets

Pour être importés sur le territoire de l’UE, les carnivores domestiques de compagnie doivent satisfaire aux conditions suivantes :

1. être identifiés (micropuce implantée sous la peau) ;

2. avoir leur vaccination antirabique en cours de validité (primo-vaccination et rappels) ;

3. avoir subi un titrage sérique des anticorps antirabiques (examen de laboratoire effectué dans un laboratoire agrée afin de s’assurer de l’efficacité de la vaccination contre la rage) effectué sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant l’importation.

4. être accompagnés d’un certificat sanitaire original établi ou visé par un vétérinaire officiel du pays tiers d’origine ou le passeport de l’animal en cas de réintroduction sur le territoire de l’UE. Ce certificat doit être accompagné des justificatifs de vaccination contre la rage.

Conseils aux personnes résidant en Guadeloupe et désirant se rendre dans un pays tiers avec leur animal de compagnie

- Ne quitter le territoire qu’avec un animal identifié, valablement vacciné contre la rage et présentant un résultat favorable au titrage.

- Entreprendre les démarches auprès du vétérinaire traitant au moins 3 mois avant votre départ.