Contenu

Signature de la convention canne

Le préfet de la Guadeloupe, Jacques Billant, et l’interprofession guadeloupéenne pour la canne à sucre (IGUACANNE) ont signé vendredi 22 janvier 2016 la nouvelle convention canne 2016-2022.

Elle succède à la précédente convention, expirée fin septembre 2015, pour garantir la pérennité de la filière canne-sucre dans les années à venir.

Elle précise pour cela les conditions d’octroi des aides nationales aux producteurs de canne à sucre et aux sociétés sucrières de la Guadeloupe et les engagements en contrepartie de chaque partenaire.

Ainsi, pour les deux prochaines campagnes, l’aide économique nationale à la tonne de sucre sera revalorisée de 5,5 euros par tonne en intégrant dans la formule de paiement l’augmentation conjoncturelle attribuée à titre exceptionnel en 2014 et 2015.

Cette aide sera également modulée en fonction des tonnes de cannes livrées et en fonction de la richesse saccharine. La nouvelle aide économique est donc fixée, pour une canne à 9 % de richesse standard, à 29,31€ pour les 100 premières tonnes, à 30€ pour les tonnes livrées au-dessus du seuil de 100 tonnes et jusqu’à 1000 tonnes, et à 27€ pour les tonnes suivantes. Pour mieux orienter la filière vers la qualité, une majoration de 5 % de l’aide pour les cannes de plus de 10 % de richesse saccharine et une dégressivité de 5 % pour les cannes de moins de 7,5 % de richesse sera introduite.

Enfin, de nouvelles aides incitatives aux pratiques respectueuses de l’environnement seront mises en place. Elles rémunéreront les pratiques comme l’épandage de matières organiques, le sarclage mécanique et le décompactage du sol.

Vous trouverez en pièce jointe un communiqué de presse (de deux pages) concernant la signature de la convention canne que le préfet de la région Guadeloupe vient de signer avec l’interprofession IGUACANNE.