Contenu

Actualités de 2018

mai 2018

La surface agricole plantée en canne à sucre représente plus de 13 000 ha. Avec une production de canne de 680 000 tonnes/an, une production de sucre de 60 000 tonnes/an et plus de 80 000 Hl d’alcool pur de rhum produits chaque année, on mesure toute l’importance de la filière canne, sucre et rhum qui emploie plus de 10 000 personnes en Guadeloupe.

La DAAF de Guadeloupe vous propose donc une présentation de cette filière avec :
- les chiffres clés
- l’organisation professionnelle
- les dispositifs de soutiens de l’UE et de l’Etat
- les actualités de la filière
- le schéma d’organisation
- les principales statistiques

 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement.

Reportage sur l’exploitation de Paul-Etienne Bureau à Trois Rivières.

 

Pour répondre à la demande des professionnels de la filière canne à sucre, la DAAF de Guadeloupe publiera régulièrement les informations relatives au paiement des quatorzaines de l’Aide à la Garantie de Prix pour les deux sucreries (Gardel et SRMG) et ce pendant toute la durée de la campagne.

Pour accéder à cette information, il vous suffit de télécharger le fichier en pièce jointe. Celui-ci sera ensuite disponible dans la rubrique "PRODUCTION & FILIÈRES > Filières > Productions végétales > Canne à sucre"

 
Relevés de prix des produits locaux frais sur les marchés de proximité et dans les Grandes et Moyennes Surfaces de Guadeloupe en avril 2018
 

La DAAF recrute dans le cadre d’une offre de volontariat de service civique

Thématique : offre alimentaire et projets alimentaires territoriaux

Domaines : nutrition / offre alimentaire / éducation alimentaire

Proposition de mission : Appui à la mise en œuvre du programme national de l’alimentation et contribution au projet de recherche « NUTWIND »

 

Le marché est bien approvisionné.

Le concombre présente le plus fort volume (>3T), suivi par la pastèque et la tomate. La banane plantain continue sa progression (1T) et la christophine revient (1T). Aubergine et giraumon sont très peu présents, leur prix grimpent respectivement à 1,50 €/kg et 1,00 €/kg.

 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement.

Reportage sur l’exploitation de Laurent Chatuant, producteur de vanille respectueuse de l’environnement à Sainte-Rose en Guadeloupe.

 

Depuis l’identification de sept cas d’infection sévère à Escherichia coli de type O26 chez de jeunes enfants ayant consommé du reblochon entier au lait cru produit sur le site de Cruseilles (Haute-Savoie) de l’entreprise Chabert, les autorités sanitaires en lien avec l’entreprise sont fortement mobilisées afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la protection des consommateurs.

À la suite de l’enquête de traçabilité conduite ce week-end, il a été décidé par précaution de retirer de la vente et de rappeler l’ensemble des fromages reblochons entiers au lait cru fabriqués sur ce site (marque sanitaire FR 74.096.050 CE) et commercialisés jusqu’à ce jour. Les produits fabriqués sur les autres sites de Chabert (avec une marque sanitaire différente) ne sont pas concernés par cette alerte.

 
Pastèque et tomate dominent le marché des légumes, aubergine et christophine sont peu présentes. Les plus fortes évolutions à la baisse touchent le concombre qui perd 54 % (0,36 €/kg), et la salade 27 % (0,95 €/kg). Le chou (35%) et la christophine (23%) marquent les légumes à la hausse et s’échangent à 1 €/kg.
 

L’Exploitation Agricole de l’EPLEFPA de Guadeloupe et ses partenaires ont organisé une journée technique de « Prise en main des outils de petite mécanisation pour une gestion de l’enherbement sans herbicide », le 7 décembre 2017, sur le campus du Lycée Agricole de Convenance.

Retour en vidéo sur cette journée.

 
A la date du 7 mai, soit à une semaine de la date de clôture de la campagne de télédéclaration des surfaces agricoles pour l’année 2018 (fixée au 15 mai à 18h), seuls 1 547 agriculteurs ont leur dossier de déclaration de surfaces agricoles complété dans l’application Telepac. Ceci ne représente que 33 % des agriculteurs effectuant en moyenne chaque année une télédéclaration.
 
Les abeilles, des alliées pour nos cultures : protégeons-les ! Veuillez trouver ci-après la note nationale BSV sur les abeilles.
 
La tomate marque sa présence sur le marché (3T) et s’échange à 1,46 €/kg. Le volume du concombre a doublé cette semaine (2T) son prix est en hausse de 30 % (0,79 €/kg), le chou pommé bien présent (2 T) à 0,74 €/kg voit son prix en baisse de 26 %.
 
La Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) de Guadeloupe et la Chambre d’Agriculture de Guadeloupe lancent un appel à projets pour la communication en 2018 dans le cadre du plan Ecophyto.
 

Le bail rural est un contrat qui organise « la mise à disposition, à titre onéreux, d’un bien à usage agricole, en vue de l’exploiter pour y exercer une activité agricole » (article L.411-1 et suivants du code rural et de la pêche maritime).

Les baux ruraux sont encadrés par deux arrêtés préfectoraux en Guadeloupe.

De plus, un outil de calcul des loyers a été réalisé afin de vous renseigner sur les prix de location d’une terre agricole selon la surface et la localisation du foncier (catégorie de sol) et selon la ou les denrées cultivées.

 

La direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) attire l’attention des agriculteurs sur le fait que la campagne de télédéclaration de surfaces 2018 prendra fin le 15 mai 2018 à 18h. Cette télédéclaration est obligatoire pour obtenir le bénéfice de la majeure partie des aides agricoles.

Pour rappel, cette déclaration doit être effectuée exclusivement par Internet soit directement sur le site Telepac (www.telepac.agriculture.gouv.fr), soit par l’intermédiaire d’un organisme de service délégué (AGRIGUA).

 
avril 2018
Mercuriale GMS et marchés de Mars2018
 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement.

Reportage sur l’exploitation de Pascal Casalan à Capesterre Belle-Eau.

Pour aider les producteurs de canne à sucre à mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement, des aides financières existent.

 

L’État met à disposition du public les cartes représentant l’ensemble des résultats acquis quant au degré de contamination ou non des sols de la Guadeloupe par la chlordécone.

Au total, ce sont les résultats de 5 033 analyses de sol, couvrant une superficie de 3 136 hectares, qui sont représentés.

 
Mercuriale GMS et marchés de Février 2018
 

Le service statistique a étendu les opérations de relevés de prix vers les prix à la consommation en grandes et moyennes surfaces (GMS) et sur les marchés de proximité depuis janvier 2018 sur une sélection de fruits, de légumes et de produits d’origine animale. Ces relevés concernent des produits locaux ; Ils sont réalisés deux fois par mois sur un échantillon représentatif de points de vente.

Ils donneront lieu à la publication mensuelle d’une mercuriale qui sera diffusée sur le site de la DAAF de Guadeloupe et par mail.

 
Les produits à l’exception des fruits sont globalement bien présents. Les plus forts volumes de légumes sont apportés par la tomate (2,4T), puis la pastèque (1,5T), le concombre et la christophine (1,3T).
 

« Goûts en Famille » est un projet original, le 1er à offrir aux parents d’enfants de 8 à 11 ans des outils pratiques pour éveiller le goût des enfants au quotidien, lors des repas ou en cuisine.

A l’origine de ce projet, l’Institut du Goût, pionnier dans l’éducation au goût des enfants, constate que si de nombreux programmes pédagogiques existent en milieu scolaire et périscolaire, rien n’a été conçu pour accompagner les parents dans l’éveil au goût des leurs enfants… alors qu’ils sont les premiers pourvoyeurs d’expériences alimentaires !

 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement. Reportage sur l’exploitation de Clothaire Amelaise à Baillif.

Pour aider les producteurs de fruits à mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement, des aides financières existent

 

Le ministre en charge de l’agriculture a visité le CIRAD (Station de Neufchateau à Capesterre-Belle-Eau) le vendredi 24 novembre 2017.

Accueilli par M. Dominique MARTINEZ, directeur régional, il a assisté à une présentation des citrus résistant au « citrus greening » et des cannes-fibres, visité un laboratoire de recherche en biochimie et il s’est déplacé dans les champs de banane.

 
Suite au tragique événement survenu ce mercredi 18 avril en Guadeloupe, voici un rappel sur les obligations à remplir par les propriétaires de chiens dangereux de 1ère et de 2ème catégorie.
 

Les produits à l’exception des fruits sont bien représentés mais la vente est difficile.

Les plus forts volumes de légumes (1,5T) sont apportés par la christophine et le chou, puis la pastèque, le navet, et le melon (entre 1T et 1,3T).

 

Premiers résultats de l’enquête statistique réalisée en 2016 auprès de 128 bananeraies en Guadeloupe.

La culture de la banane en Guadeloupe occupe le troisième rang en terme de surface (2 400 ha source SAA 2015) après la canne à sucre et les prairies, soit 8 % de la surface agricole utile. Les parcelles implantées en variété cavendish dont la production est destinée principalement à l’exportation représentent une surface totale d’environ 2 000 ha.

 

Lors de l’Assemblée Générale de la Fédération Nationale des Conseils des Chevaux qui s’est tenue le vendredi 13 avril 2018 à l’hippodrome de Vincennes, Pierre-Yves Pose (NouvelleAquitaine) a été élu président de la Fédération et succède à Michel Aubertin (Grand Est).

Il y a dans chacune des 13 régions métropolitaines et dans 3 régions ou territoires ultra-marins un Conseil Régional des Chevaux qui est l’interlocuteur référent de sa région et des collectivités locales.

 
L’année 2017 est marquée par le passage de cyclones qui ont fortement impacté la production et l’offre du marché. Le volume global des produits vendus sur le marché de Gourdeliane en 2017 est estimé à 1 900 tonnes soit 6% de moins que l’an passé. La valeur de la marchandise proposée à la vente est estimée à 2,75 millions d’euros. Les prix ont en moyenne augmenté de 12% pour les légumes et de 6% pour les fruits. En 2017, le prix moyen d’un panier représentatif de légumes s’établit à 1,22 €/kg et celui de fruits à 1,95 €/kg.
 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement.

Reportage avec Régis Tournebize, chercheur à l’INRA, sur la mise en place de paillage biologique.

 

Le ministre en charge de l’agriculture a visité la distillerie Bologne le vendredi 24 novembre 2017.

Il a été accueilli par François Monroux, directeur général avec au programme :
- Visite de l’usine de production de rhum
- Présentation des champs de canne et échange avec l’IGUACANNE
- Visite du chai de vieillissement
- Échanges avec des planteurs, des partenaires et bénéficiaires

 

Ce concours à pour but d’encourager et de gratifier les initiatives innovantes et exemplaires d’une agriculture à caractère agroécologique, productive, et respectueuse de l’environnement ainsi que des hommes qui la font vivre.

Comme chaque année, deux prix seront mis en jeu, pour une dotation globale de 20 000€.

 

Dans un contexte de transition alimentaire rapide et de prévalence élevée à l’obésité, le projet NUTWIND a pour objet de caractériser de manière fine l’offre et la consommation alimentaire, les préférences sensorielles des consommateurs, et de modéliser de manière spécifique des ajustements du régime alimentaire et de tester des propositions d’actions.

Une réunion de présentation du projet s’est déroulée à la DAAF/ St Phy le mercredi 11 avril 2018 en présence de la coordinatrice Caroline Méjean et d’une partie de l’équipe de recherche.

 
Chaque année le réseau des MFR rassemble les jeunes autour d’activités sportives, culturelles et ludiques le temps d’une journée. Cette année c’est la MFR de Marie-Galante qui reçoit et organise.
 
Conformément à l’article L122-1 du code forestier, M. le Préfet et M. le Président du Conseil Régional vous informent que le Programme régional de la forêt et du bois (PRFB) est en cours d’élaboration.
 
Le giraumon bien présent (2,7 T) à 0,65 €/kg voit son prix en hausse de 8 % alors que les prix de la pastèque (1,5T) et du navet ( 1 T) restent stables.
 

Le lycée agricole organise un tournoi régional inter-lycées de rugby à 5.

Participants : niveau lycée (second degré second cycle) Etablissements publics et privés autorisés par UNSS Un pilote élève par équipe et 1 responsable adulte Pas de placage / pas de contact violent (voir règles du jeu FFR 2018) Un classement spécifique sera effectué pour les équipes mixtes ayant en permanence une joueuse sur le terrain

 

Le mardi 3 avril 2018 s’est tenue, dans les locaux de la Chambre d’Agriculture à Baie-Mahault, la première session de travail réunissant les représentants des membres et les animateurs des 7 groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) de Guadeloupe reconnus à cette date.

Cette réunion a permis d’amorcer les réflexions au sujet de la capitalisation des travaux au niveau de chaque GIEE, mais aussi de la coordination de cette capitalisation, qui sera effectuée par la chambre d’agriculture.

 

Alim’Confiance est un site internet et une application mobile qui permettent aux consommateurs de consulter les résultats des contrôles officiels de sécurité sanitaire des établissements de la chaîne alimentaire.

En Guadeloupe et dans les Iles du Nord c’est 249 résultats d’inspection qui ont été publiés en 1 an.

 

Le réseau des Maisons Familiales et Rurales de Guadeloupe a organisé une journée portes ouvertes afin de présenter ses formations et débouchés.

Retour en vidéo sur cette journée.

 

Guadeloupe, nos agriculteurs s’engagent pour l’environnement. Pour aider les producteurs maraîchers à mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement, des aides financières existent.

Reportage sur l’exploitation de Suzia Karramkam à Capesterre Belle-Eau.

 
Comme la semaine dernière, christophine (2,4T), giraumon (1,6T), tomate (1,3T) et navet (1,2T) constituent les légumes les mieux représentés. Banane plantain, melon et pastèque continuent de marquer par leur absence.
 
Sur le marché ce jour, christophine (1,6T), tomate (1,5T), giraumon et navet (1,0T) constituent les légumes les mieux représentés. A l’inverse banane plantain et pastèque sont quasi absents. Les prix flambent pour le concombre (+106%) échangé à 0,70 €/kg, l’aubergine (+51%) et la banane plantain (+50%) respectivement à 1,04 €/kg et 3,00 €/kg.
 
mars 2018

En Guadeloupe, les agriculteurs s’engagent pour l’environnement.

Reportage sur l’exploitation de Christophe Latchman, Président du GDA EcoBio.

Pour aider les producteurs maraîchers à mettre en œuvre des pratiques plus respectueuses de l’environnement, des aides financières existent.

 

A l’initiative du Comité Régional de la Guadeloupe, la dernière manche de la saison 2017/2018 de l’INTERCARAIBE de saut d’obstacles se déroulera du 30 mars au 2 avril 2018 au centre équestre La Manade à St Claude, en Guadeloupe.

L’entrée des visiteurs sera gratuite.

 

Le ministre en charge de l’agriculture a rendu visite aux agents de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt en Guadeloupe le vendredi 24 novembre 2017.

Après une présentation de la DAAF, du site de Saint-Phy, le ministre a été à la rencontre des agents dans leurs locaux. Chaque service a ainsi présenté au ministre ses agents et thématiques spécifiques.

Il s’est ensuite rendu au SDIS pour assister à une présentation du COD délocalisé pendant l’ouragan Maria.

 

L’offre en produits est en baisse.

Pour les légumes, le concombre se démarque avec de 2 tonnes présentées, suivi par la pastèque (1,2 T) Tous les autre produits sont en dessous des 800 kg. Banane plantain, christophine et melon sont très peu représentés.

 

Cet appel à projet pour l’animation est ouvert à tous les GIEE reconnus en Guadeloupe au 15 mars 2018.

L’animation fait partie intégrante de la réussite d’un projet, puisqu’elle permet à la fois d’améliorer la communication interne du groupement, la communication externe et de parfaire son fonctionnement.

Cette année, la date de clôture des appels à projet sera le 15 mai .

 
En l’absence de précipitations significatives depuis le début du mois de mars, une baisse importante des niveaux des cours d’eau a été constatée. Le préfet appelle chacun à limiter les usages non indispensables de l’eau.
 

Les mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) sont des mesures souscrites volontairement pour une durée de 5 ans. Elles permettent d’accompagner les exploitations agricoles qui s’engagent dans le développement de pratiques combinant performance économique et performance environnementale ou dans le maintien de telles pratiques lorsqu’elles sont menacées de disparition.

Les aides à la conversion et au maintien de l’agriculture biologique visent à compenser tout ou partie des surcoûts et manques à gagner liés à l’adoption ou au maintien des pratiques de l’agriculture biologique.

 

Stéphane Travert, ministre l’Agriculture et de l’Alimentation s’est rendu du jeudi 23 au vendredi 24 novembre 2017 en Guadeloupe afin de faire un point de la situation avec l’ensemble des acteurs des filières agricoles et agroalimentaire.

Voici un retour en vidéo sur sa visite du lycée agricole Alexandre Buffon.

 

La Région Guadeloupe a organisé une grande opération d’information sur le programme de développement rural de la Guadeloupe 2014/2020 FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural).

Les experts régionaux, notamment des agents de la DAAF, étaient sur le terrain, au plus près des Guadeloupéens pour répondre à leurs interrogations concernant le financement de projets agricoles et agroalimentaires et la création de services de base en milieu rural, …

 

A l’occasion de la journée internationale des forêts (mercredi 21 mars 2018), la DAAF vous propose une mise à jour du formulaire et de la notice défrichement.

Vous avez l’intention de construire, de développer une activité agricole ou économique, d’ouvrir une carrière sur un terrain boisé, vous allez devoir défricher votre terrain et une autorisation de défrichement peut être obligatoire.

 
3,6T de tomates ont été échangés cette semaine, contre 3,5T la semaine précédente, mais son prix augmente de 65% à 1,04 €/kg. Le volume de la christophine 1,4T reste stable et son prix s’établit à 0,85 €/kg (- 14%).
 

L’organisation thématique de la DAAF et de ses services permet aux administrés ainsi qu’à toute personne en contact avec nos services de visualiser les rôles et missions de chacun des agents.

La dernière mise à jour de l’organisation thématique DAAF date du mois de mars 2018.

 

Cette enquête pratiques phytosanitaires en grandes cultures décrit les interventions des agriculteurs, permettant ainsi de répondre à la demande de suivi du plan Ecophyto.

Conduite au niveau national, elle a été réalisée dans les principales régions productrices de chaque espèce. Elle fait suite à l’enquête pratiques culturales en grandes cultures et prairies réalisée en 2011. La période étudiée porte sur la campagne 2014, après la récolte du précédent jusqu’à la fin de la culture enquêtée. Les résultats sont exprimés en part des surfaces et non en nombre d’exploitations.

 

Un premier paiement de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) au titre de la campagne 2017 a été lancé cette semaine.

Ce paiement arrivera sur les comptes bancaires des agriculteurs de Guadeloupe d’ici la fin du mois de mars 2018, conformément aux engagements pris par la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) et l’Agence de service et de paiement (ASP). Il concerne un peu plus de 900 dossiers (sur environ 1 100 bénéficiaires attendus), pour un montant de près de 850 000 euros, soit 944 € en moyenne par agriculteur bénéficiaire.

 

Le réseau des MFREO de Guadeloupe se fera un plaisir d’accompagner les élèves dans le choix de leur orientation en présentant ce qu’il est possible de faire en MFR.

Le thème : « Une écoute, un accompagnement, des projets, pou trasé chimen a dèmen ».

Lieu : MFR de Grande-Terre : Ancienne école des Mangles Petit-Canal.

 

Le Bulletin de Santé du Végétal Guadeloupe bilan pour toutes les filières est en ligne.

Les données présentées concernent l’année 2017 pour les cultures suivantes :
- arboriculture fruitière
- canne-à-sucre
- cultures maraîchères
- cultures vivrières

 

Le marché est bien approvisionné.

Pour les légumes, le concombre et la tomate approchent les 4 tonnes, le giraumon 3 tonnes et la pastèque 2 tonnes. Banane plantain et melon sont absents. Les prix restent stables mais sont en diminution pour la tomate (-50%) et la christophine (-15%) dont les prix baissent respectivement à 0,63 €/kg et 0,99 €/kg. Le chou à contrario voit son prix monter fortement (+88%) à 0,62 €/kg.

 
Ketty Couriol-Lombion est cheffe du poste frontalier à la DAAF Guadeloupe et présidente de l’Union des Femmes Guadeloupéennes (UFG). A ce titre, elle témoigne des actions menées par l’UFG en faveur de la cause des femmes, des familles et de la personnalité guadeloupéenne, depuis sa création en 1946.
 
Mise à disposition des résultats de l’étude ChlEauTerre et d’une nouvelle carte des risques de contamination des sols par la chlordécone résultant de l’historique cultural en production de banane
 

L’offre en produits se poursuit sauf pour les fruits.

La tomate trône en volume sur le marché (5T) mais son prix augmente de 10 % à 1,26 €/kg, c’est la plus forte augmentation pour les légumes. La majorité des prix des autres légumes reste stable sauf pour la salade et la christophine qui évoluent à la baisse : -31 % pour la salade à 1,49 €/kg et -21 % pour la christophine (2,5T).

 
février 2018
La Guadeloupe a encore une fois récolté de nombreuses médailles au Concours Général Agricole de Paris avec deux médailles pour le miel, 14 pour les rhums et punchs et enfin une médaille d’argent pour le rhum Island Cane de Saint-Martin.
 

Le lycée agricole Alexandre Buffon à Convenance s’est vu doté d’une nouvelle section pour sa classe de BTS à partir de la rentrée scolaire de septembre 2018.

En effet, les bacheliers ont maintenant la possibilité de choisir l’option "productions animales". Cette section accueillera douze étudiants par promotion.

 
Une hausse générale des volumes en légumes et plantes aromatiques est constatée ce jour. Le chou fait la vedette (4,5T) et son prix baisse de 22% à 0,31 €/kg. Le prix du giraumon baisse de 12 % à 0,88 €/kg. Absent depuis 3 semaines, le melon est de retour (1T) à 1,00 €/kg soit moitié moins que le prix de février 2017 (2,00 €/kg). A l’inverse le prix de la tomate prend 57 % à 1,15 €/kg et celui du navet 17 % à 1,50 €/kg.
 

Ce 31 janvier, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté en conseil des ministres le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation (20 juillet -21 décembre 2017) "pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable".

Une feuille de route 2018-2022 explicite la politique alimentaire du Gouvernement.

 
L’offre en légumes se poursuit malgré une baisse des volumes ce jour. La tomate marque sa présence (2,5T) avec une forte baisse de son prix (-32%) à 0,74 €/kg. C’est le cas également pour la christophine (2,0T) qui perd 13 % à 1,50 €/kg. Le giraumon revient en force (2,5T) mais son prix reste stable. Pastèque et melon sont absents et le chou peu présent voit son prix augmenter de 33 % à 0,40 €/kg.
 
L’offre en légumes est abondante ce jour. Le prix de la tomate (2,6T) monte à 1,09 €/kg alors que les prix du concombre (2T) et de la christophine (1,4T) restent stables. La pastèque bien présente également (1,8T) voit son prix en hausse (+21%) à 1,21 €/kg.
 
La tendance des prix est à la hausse cette semaine pour les légumes avec pour les plus fortes évolutions : la salade (83%) à 2,67 €/kg et l’aubergine (51%) à 2,00 €/kg. Viennent ensuite la tomate (38%) en fort volume à 1,00 €/kg et la christophine (21%) à 2,00 €/kg.
 
La christophine revient (2 tonnes ) avec une baisse de 17 % (1,43 €/kg).
 
janvier 2018

Les objectifs de la Commission Départementale de la Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF) sont :

- de gérer le patrimoine foncier agricole en lui redonnant sa valeur d’outil de travail ;

- de permettre le développement et les mutations de l’agriculture ainsi que l’installation de nouveaux agriculteurs ;

- d’éviter le mitage des espaces agricoles, naturels et forestiers et de préserver les paysages ;

- de préserver la biodiversité, de lutter contre l’érosion des sols et de protéger la ressource en eau et les milieux aquatiques.

 

Prenez le bus de la Région Guadeloupe et de l’Europe pour vous informer sur le FEADER. A chaque étape, les experts répondent aux porteurs de projets sur les aides au financement et les étapes pour monter un dossier FEADER.

Les experts de la DAAF seront présents notamment à Saint-François, Baillif, Capesterre et Petit-Bourg.

 

Depuis 3 ans maintenant, l’état propose aux agriculteurs engagés dans des productions propres et durables de les soutenir en tant que "Groupement d’intérêt Économique et Environnemental » (GIEE).

La Guadeloupe compte 4 GIEE : "Tropicales Fleurs Guadeloupe", Adarg Agro’Bio" Groupement des maraîchers" et "Vemiporg" . Ils représentent 16 exploitations agricoles, sur un peu plus de 320 hectares de surface agricole.

 

Le Destreland Show d’obstacles se déroulera les 19,20 et 21 janvier et rassemblera les cavaliers de la Caraïbe sur le site de Destreland à Baie-Mahault.

Les années précédentes, ce concours organisé par la Martingale était une réussite. Cette année, gageons que le spectacle soit toujours aussi beau.

 
Trois légumes ont affiché une baisse le 10 janvier : la pastèque, le chou pommé et la cive.
 
Le ministère chargé de l’agriculture réalise une enquête statistique sur les « Pratiques culturales en canne à sucre », en vue de disposer d’une connaissance actualisée des pratiques des exploitants et notamment de l’usage des produits phytosanitaires sur la campagne 2017.
 
Trois légumes en baisse : La tomate (- 51%) à 1,17 €/kg, le concombre (- 40%) à 0,70 €/kg et le giraumon (-20%) à 1,17 €/kg,