Contenu

La rentrée 2020 de l’enseignement agricole guadeloupéen

jpg - 127.5 ko
M. Matrat (directeur de l’EPLEFEPA) et M. Vedel (directeur de la DAAF)

Sylvain Vedel, Directeur de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, s’est rendu le jeudi 10 septembre au lycée agricole Alexandre Buffon pour aller à la rencontre de la communauté éducative et apprécier le dispositif mis en place à la rentrée concernant la gestion de la crise sanitaire.

Il était accompagné de Véronique Bellemain, directrice adjointe de la DAAF, et de Claude Allemand-Degrange, cheffe du Service Formation Développement à la DAAF.

C’était l’occasion de saluer les enseignants et élèves, de les soutenir et de les encourager, mais aussi leur rappeler l’importance de respecter le protocole pour éviter la diffusion de l’épidémie.

Sylvain Vedel - Directeur de la DAAF :

jpg - 76 ko
Salle de classe avec affichage COVID

L’enseignement agricole guadeloupéen, public et privé, représente un effectif de 880 apprenants sur l’ensemble du territoire (cela représente une augmentation de 2% par rapport à l’année dernière), dont 320 pour le lycée agricole.

Ce sont des filières attractives qui attirent de nouveaux élèves. De plus, l’épisode de la Covid a montré toute l’importance que revêt la production agricole dans notre région, le fait de pouvoir se nourrir avec des productions locales et d’ainsi tendre vers plus d’autonomie alimentaire.

Dans le cadre de la crise sanitaire, l’établissement et la DAAF sont en lien avec les autorités sanitaires pour prendre les mesures adaptées lors de la détection de cas. L’objectif reste d’assurer, dans la mesure du possible, les cours en présentiel, en prévenant au mieux les risques sanitaires.

Toutefois, quand les mesures l’imposent, l’établissement peut-être amené à fermer les classes concernées tout en mettant en place un dispositif d’apprentissage à distance via le cahier de texte numérique et la tenue des cours en visioconférence notamment.

jpg - 18.4 ko
Accueil de la communauté éducative

Christophe Matrat – Directeur de l’EPLEFPA :
Cette rentrée de l’enseignement agricole se fait dans des conditions particulières, puisque la Guadeloupe est en zone de circulation active du virus de la Covid-19.

Un protocole sanitaire est en place sur l’établissement conformément aux directives ministérielles que nous appliquons strictement. Le lycée a d’ailleurs mis en place un plan de prévention et un plan de suivi afin de faire face aux différents cas de figure.

Nous sommes même allés plus loin, quand nous le pouvions. Par exemple, pour le service de restauration, il n’y a que deux élèves par table, à une distance d’un mètre, et on a fait en sorte que des plateaux tout près soient servis aux élèves pour que ceux-ci n’aient pas à manipuler les plats. Il y a désormais trois services distincts, afin de limiter le nombre d’élèves dans la salle et assurer une distanciation maximale.

jpg - 121.3 ko
Self aménagé avec les mesures sanitaires

Les services scolaires sont équipés de thermomètres infrarouges pour pouvoir vérifier si un élève qui se présenterait à l’accueil avec des symptômes, quels qu’ils soient, a de la fièvre.

Une attention particulière est portée sur l’état des acquis au moment de la rentrée et la mise en place d’un soutien pédagogiques pour les élèves en difficulté.