Protection des animaux

Journée mondiale contre la rage

Chaque année, la rage tue encore près de 70 000 personnes dans le monde, soit une personne toute les 10 minutes.

La rage est aujourd’hui toujours présente dans dix territoires de la Caraïbe ainsi que sur le continent Américain (Amériques du Nord et du Sud). La Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Martinique sont aujourd’hui indemnes de rage. Il convient d’éviter d’introduire la maladie sur nos territoires, c’est la raison pour laquelle des conditions strictes s’appliquent à l’importation de chiens ou de chats provenant de zones à risque.

 
La leptospirose chez les animaux de compagnie

La leptospirose est une maladie infectieuse due à une bactérie du genre leptospira. Elle est transmissible de l’animal à l’homme (zoonose) et répandue dans le monde entier et plus particulièrement dans les zones tropicales.

Le chien est l’espèce domestique la plus sensible : troubles aigus du fonctionnement du foie et des reins provoquant fréquemment la mort en quelques jours en l’absence d’un traitement antibiotique précoce.

 
Ne ramenez pas la rage parmi vos souvenirs de vacances

La France, bien que pays indemne de rage canine autochtone depuis 2001, est régulièrement confrontée à des cas de rage liés à des importations illégales d’animaux de compagnie en provenance de pays où la rage reste endémique.

La Guadeloupe n’est pas à l’abri de telles importations illégales, notamment en provenance de Cuba, Haïti, la République dominicaine, Porto Rico et les pays d’Amérique centrale.

Conseils aux personnes résidant en Guadeloupe et désirant se rendre dans un pays tiers avec leur animal de compagnie

- Ne quitter le territoire qu’avec un animal identifié, valablement vacciné contre la rage et présentant un résultat favorable au titrage.

- Entreprendre les démarches auprès du vétérinaire traitant au moins 3 mois avant votre départ.

 
Obligations à remplir par les propriétaires de chiens dangereux de 1ère et de 2ème catégorie
Suite au tragique événement survenu ce mercredi 18 avril en Guadeloupe, voici un rappel sur les obligations à remplir par les propriétaires de chiens dangereux de 1ère et de 2ème catégorie.
 
Procédure d’urgence pour rapatrier les chiens, chats et furets des ressortissants français sur le territoire français à partir de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy
Compte tenu de la situation exceptionnelle rencontrée par les citoyens français sur les Iles du Nord, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a mis en place une procédure adaptée pour permettre le rapatriement en urgence des chiens, chats et furets qui les accompagnent. Les documents utiles sont en pièce jointe :
- Procédure
- Coordonnées des postes d’inspections frontaliers français
- Engagement du propriétaire
 
L’un des deux lamantins est mort

Ce vendredi 30 septembre 2016, soit 2 mois après l’arrivée des 2 lamantins Kai et Junior, au centre d’élevage et de réintroduction géré par le Parc national de Guadeloupe situé à Blachon sur la commune du Lamentin, les animaux ont été sortis de leur bassin pour la première fois.

Il est apparu que Junior souffrait d’une infection urinaire. Les soigneurs l’ont placé sous antibiotiques. Malheureusement, l’animal est mort ce week-end.

Le programme de réintroduction du lamantin en Guadeloupe n’est pas pour autant remis en cause.

 
Les Typhlops, serpents de la Guadeloupe
Les services vétérinaires ont reçu plusieurs appels au sujet de serpents de petite taille "ressemblant à des vers de terre". Il s’agit de Typhlops, petits serpents inoffensifs qui peuplent l’île. Les Typhlopidés sont de petits serpents fouisseurs gris, marrons ou noirs, plus ou moins aveugles, ressemblant à des vers de terre. La tête non distincte du cou est courte, le corps allongé est cylindrique et la queue, terminée par une pointe, est extrêmement réduite.Les écailles sont très lisses, toutes (...)
 
Importation de coqs de combat
La DAAF est régulièrement sollicitée par des éleveurs de coqs de combat pour importer des animaux d’autres îles de la Caraïbe, notamment Porto Rico et la République dominicaine. Ces importations sont possibles à condition de respecter les règles en vigueur. Je précise que ces règles sont différentes pour les coqs originaires de Martinique. les coqs de combat doivent être accompagnés du certificat sanitaire ci joint, complété par les services vétérinaires du pays d’origine. un contrôle vétérinaire a (...)
 
Gare à la rage

Alors que la France métropolitaine et la Guadeloupe sont indemnes de rage, des cas sont régulièrement détectés chez des carnivores domestiques importés de pays où sévit la maladie.

La campagne « Gare à la rage », qui s’adresse aux détenteurs d’animaux de compagnie mais aussi à tous les voyageurs, rappelle les risques liés à cette maladie et que certaines démarches doivent être effectuées avant de partir à l’étranger.