Accueil

Actualités

Relevés de prix des produits locaux frais sur les marchés de proximité et dans les Grandes et Moyennes Surfaces de Guadeloupe en juillet 2022 :

La situation de guerre en Ukraine entraîne des perturbations fortes dans l’approvisionnement de notre économie tant en termes de flux qu’en termes de prix. Les matières premières agricoles, notamment les céréales et les protéines végétales ont vu leur prix fortement augmenter.

Parmi les mesures du plan de résilience économique et sociale mis en place par le gouvernement, la mesure « alimentation animale » a pour objectif d’absorber une partie des hausses des coûts de l’alimentation animale engendrées par le conflit en Ukraine.

Concombre, pastèque et chou sont les légumes les plus présentés ce jour, suivis du navet et de la salade. Melon, giraumon et banane plantain sont encore absents. La tendance des prix est à la baisse.

publié le vendredi 12 août 2022

Réouverture d’un appel à projets en faveur des transitions agricoles et alimentaires dans le cadre des travaux France 2030. Son objectif est de permettre le déploiement de solutions innovantes au service d’une alimentation saine, durable et traçable.

publié le jeudi 11 août 2022

Chou, concombre et pastèque représentent les plus gros apports pour les légumes ce jour. Banane plantain et melon sont absents. La tendance des prix est à la hausse.

publié le mercredi 3 août 2022

Relevés de prix des produits locaux frais sur les marchés de proximité et dans les Grandes et Moyennes Surfaces de Guadeloupe en juin 2022 :

publié le mardi 2 août 2022

Pastèque, concombre et tomate dominent sur le marché.

publié le vendredi 29 juillet 2022

PRODUCTION & FILIÈRES

Le recensement agricole est réalisé tous les 10 ans, auprès de tous les agriculteurs de l’Union européenne. L’objectif est d’avoir une image précise du monde agricole dans sa diversité.

Le volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance mobilise 1,2 milliard d’euros spécifiquement dédié aux agricultures, aux agriculteurs et aux consommateurs.

 

Les données chiffrées des filières agricoles des départements ultramarins, présentées en 12 pages de cartes, de tableaux et de graphiques.
En 2020, 26 600 exploitations agricoles sont recensées. Les structures de ces exploitations et leurs dynamiques sont très différentes d’un territoire à l’autre.

La récente rétrospective réalisée sur les recensements agricoles a permis de faire un saut dans le temps et de mesurer l’évolution de l’agriculture en Guadeloupe entre 1980 et 2010. La cartographie de ces données historiques a permis d’envisager de mixer les sources de données.

L’objectif de cette seconde publication est de représenter l’évolution du territoire agricole en Guadeloupe de 1980 à 2017 en utilisant deux sources d’information : les données récentes d’occupation du sol et les recensements agricoles.

En 2020, la production agricole en Guadeloupe a été impactée par la crise sanitaire du Covid-19 et des situations météorologiques extrêmes. C’est le secteur du frais qui est le plus touché, et notamment celui des fruits et légumes qui ont subi de plein fouet la sécheresse conjuguée à la désorganisation du marché causée par les effets de la pandémie Covid-19.

La maladie du bananier Fusariose TR-4 a été détectée en Colombie en août 2019 et se rapproche ainsi dangereusement de la Caraïbe.

Nous devons tous être vigilants afin d’empêcher la maladie d’entrer sur notre territoire.