Accueil

Actualités

Données des mois d’août et septembre 2021 : Thrips/Aleurodes : peu de dégâts observés sur les parcelles de laitue du réseau. Les captures restent faibles. Mouches mineuses : aucune présence de mouches mineuses sur les parcelles observées. publié le mercredi 27 octobre 2021
Données des mois d’août et septembre 2021 : Charançon de la patate douce : la saison pluvieuse correspond généralement à une période de pic des captures, ce qui se confirme sur ces suivis. Anthracnose de l’igname : pas de symptôme d’anthracnose observé sur les parcelles du réseau. publié le mercredi 27 octobre 2021
Données des mois d’août et septembre 2021 : Rouille orangée/Charbon/Chenille défoliatrice : aucune présence de ces nuisibles n’a été observée sur les parcelles du réseau. Enherbement : le taux d’enherbement de la parcelle de Grand-Bourg à Marie-Galante est à un niveau impactant la canne. Les espèces Brachiaria mutica (Zeb para) et Vigna vexillata (Pois zombi) ont un taux de couverture très élevé sur cette parcelle. publié le mercredi 27 octobre 2021
Données du 3ème trimestre 2021 : Bactérie - Xanthomonas axonopodis pv. dieffenbachiae : une nouvelle parcelle contaminée à Capesterre-Belle-Eau. Bactérie - Acidovorax anthurii : la suppression des feuilles contaminées permet de maîtriser la maladie. Oomycète – Pythium splendens : tous les plants d’anthurium atteints par le Pythium ont été arrachés. publié le mercredi 27 octobre 2021
La plus forte évolution de prix touche le concombre (+102%) écoulé à 1,6€/kg publié le lundi 25 octobre 2021

PRODUCTION & FILIÈRES

Le recensement agricole est réalisé tous les 10 ans, auprès de tous les agriculteurs de l’Union européenne. L’objectif est d’avoir une image précise du monde agricole dans sa diversité.
Le volet « Transition agricole, alimentation et forêt » du plan de relance mobilise 1,2 milliard d’euros spécifiquement dédié aux agricultures, aux agriculteurs et aux consommateurs.
 
En 2020, la production agricole en Guadeloupe a été impactée par la crise sanitaire du Covid-19 et des situations météorologiques extrêmes. C’est le secteur du frais qui est le plus touché, et notamment celui des fruits et légumes qui ont subi de plein fouet la sécheresse conjuguée à la désorganisation du marché causée par les effets de la pandémie Covid-19.

La maladie du bananier Fusariose TR-4 a été détectée en Colombie en août 2019 et se rapproche ainsi dangereusement de la Caraïbe.

Nous devons tous être vigilants afin d’empêcher la maladie d’entrer sur notre territoire.