Contenu

Restrictions provisoires de certains usages de l’eau

En l’absence de précipitations significatives au mois de mai, la sécheresse s’installe en Guadeloupe.

Le déficit pluviométrique atteint 60 à 80 % selon les zones. Les débits des cours d’eau de la Basse-Terre et les niveaux de la nappe de Grande-Terre connaissent également une baisse marquée depuis fin mai. Le niveau de la nappe de Marie-Galante reste quant à lui pour l’instant satisfaisant.

D’importantes difficultés en matière d’irrigation et des baisses de la production d’eau potable se font ainsi sentir en plusieurs parties du territoire, en Basse-Terre comme en Grande-Terre.

Dans ce contexte, le préfet de Guadeloupe demande à chacun d’économiser l’eau et a pris un arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau en date du 1er juin 2021, pour une durée d’un mois.

Cet arrêté est consultable sur les sites internet de la préfecture (https://bit.ly/3aZyPhZ) et de la DEAL de Guadeloupe (www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr).

Les restrictions concernent l’ensemble du territoire de la Guadeloupe, sauf Marie-Galante.

Pour les usages domestiques, l’arrêté encadre notamment l’arrosage des potagers et des espaces verts, le lavage des véhicules, terrasses ou façades, ou encore la mise à niveau des piscines.

Pour les besoins agricoles, les prélèvements d’eau sont restreints sur le nord, le centre et le sud de la Côtesur-le-vent, le nord et le sud de la Côte-au-vent, les Saintes, la Grande-Terre et la Désirade.

Ces dispositions visent notamment à réserver les volumes d’eau potable disponibles au plus grand nombre d’usagers d’une part, et aux usages prioritaires d’autre part.

L’eau est une ressource précieuse en période de sécheresse. Il convient donc que chacun, individuellement, la réserve aux usages prioritaires, pour le bénéfice de la collectivité.