Surveillance biologique du territoire

publié le 13 juin 2022
Nouvel arrêté portant les mesures de lutte contre les phytoplasmes responsables du jaunissement mortel du palmier

Les phytoplasmes responsables du jaunissement mortel du palmier, reconnus organismes de quarantaine par l’arrêté du 31 juillet 2000 (annexe B) établissant la liste des organismes nuisibles aux végétaux et autres objets soumis à des mesures de lutte obligatoire, ont été détectés pour la première fois en Guadeloupe en avril 2021 sur la commune de Sainte-Anne.

Un nouvel arrêté préfectoral a été pris le 9 juin 2022 dernier afin de renforcer les mesures de lutte et de surveillance existantes.

 
L’envoi de végétaux de la Guadeloupe vers la France et les autres pays de l’Union européenne doit être accompagné, sauf cas particuliers, d’un certificat phytosanitaire

Le développement des échanges commerciaux et des voyages, ainsi que le changement climatique, augmentent les risques de voir des maladies des végétaux (insectes, champignons, bactéries, virus...) apparaître et se propager dans des territoires qui en étaient jusqu’à présent exempts.

L’Union européenne a adopté une réglementation sur la santé des végétaux qui renforce la protection du territoire face au risque d’introduction et de dissémination des maladies.

 
Première détection du phytoplasme responsable du jaunissement mortel du palmier en Guadeloupe

Le phytoplasme responsable du jaunissement mortel du palmier vient d’être découvert pour la première fois en Guadeloupe au sein d’un domaine privé à Sainte-Anne. Cette maladie s’attaquant à plusieurs espèces de plantes de la famille des palmiers, dont les cocotiers, conduit inexorablement à la mort de l’arbre infecté.

 
Le scolyte des baies du caféier vient d’être découvert pour la première fois en Guadeloupe

Le scolyte des baies du caféier (Hypothenemus hampei) vient d’être découvert pour la première fois en Guadeloupe, à Capesterre-Belle-Eau. Connu comme le plus grand ravageur de la caféiculture mondiale, ce tout petit insecte (voir fiche jointe) se développe dans les baies du caféier, au détriment de la graine, entraînant une diminution du rendement et une perte de qualité.

 
La Fusariose, maladie du bananier, une menace proche de nos frontières !

La maladie du bananier Fusariose TR-4 a été détectée en Colombie en août 2019 et se rapproche ainsi dangereusement de la Caraïbe.

Nous devons tous être vigilants afin d’empêcher la maladie d’entrer sur notre territoire.

 
Pour protéger nos bananiers de la Cercosporiose noire, effeuillons-les !

Une campagne de sensibilisation est actuellement menée auprès des producteurs de bananes destinées au marché local guadeloupéen. Elle vise à promouvoir la méthode de lutte la plus efficace et durable contre la maladie des bananiers : La Cercosporiose noire.

Un spot TV a été réalisé à destination du public.

L’effeuillage une affaire de tous !