Contenu

Première détection du phytoplasme responsable du jaunissement mortel du palmier en Guadeloupe

Le phytoplasme (Candidatus phytoplasma palmae) responsable du jaunissement mortel du palmier vient d’être découvert pour la première fois en Guadeloupe au sein d’un domaine privé à Sainte-Anne. Cette maladie s’attaquant à plusieurs espèces de plantes de la famille des palmiers, dont les cocotiers, conduit inexorablement à la mort de l’arbre infecté.

Transmission de la maladie
La maladie est transmise essentiellement par l’intermédiaire d’un insecte Haplaxius crudus, mais une transmission par les outils de taille ne peut être exclue.

Description des symptômes et des dégâts
Après une période d’incubation de 6 à 10 mois, le phytoplasme provoque un dépérissement de l’arbre entraînant la chute prématurée des noix de coco, des pourritures au niveau du point de croissance, des nécroses ou brûlures au niveau de l’inflorescence et le jaunissement des feuilles qui deviennent pendantes.

En cas de suspicion, merci de contacter la DAAF de Guadeloupe :
salim.daaf971@agriculture.gouv.fr
05 90 99 60 52

Aucun traitement efficace n’existe à ce jour. Les palmiers infectés meurent entre 3 et 5 mois après l’apparition des premiers symptômes.

Pour en savoir plus, téléchargez la fiche sur le jaunissement mortel du palmier en Guadeloupe :

Fiche_jaunissement_mortel_du_palmier_971 (format pdf - 331 ko - 07/06/2021)